Actualités

Caritas soutient l’initiative pour « d’avantage de loyers abordables »

Jan 21, 2020 | Actualités, Pauvreté, Politique sociale

Difficile de trouver à se loger en Suisse quand on est pauvre. Caritas Suisse se prononce donc en faveur de l’initiative « Davantage de logements abordables » qui est soumise au vote populaire le 9 février prochain. La Confédération et les cantons doivent donc encourager davantage l’offre de logements à loyer modéré, selon l’œuvre d’entraide.

La pauvreté implique souvent des conditions de logement précaires. Les personnes ayant peu de moyens financiers sont obligées de se rabattre sur des appartements trop petits ou en très mauvais état. La promiscuité et parfois même l’insalubrité mettent les habitants sous pression, renforcent les conflits familiaux et prétéritent le développement des enfants. Des loyers élevés peuvent en outre pousser les locataires à s’endetter.

Selon une étude réalisée par la Haute école spécialisée du Nord-Ouest de la Suisse dans le cadre du Programme national de prévention et de lutte contre la pauvreté, les coûts excessifs du logement sont la cause principale de la pénurie de logements qui frappe les personnes en situation de pauvreté. Dans un budget équilibré, la charge du loyer ne doit pas dépasser 30 % du revenu. Or, 82 % des personnes en situation de pauvreté y consacrent plus d’un tiers de leur budget.

On force les personnes pauvres à déménager pour 50 francs parfois
L’aide sociale joue aussi un rôle dans la problématique du logement. En effet, si elle fixe une limite trop basse du loyer dans la commune de domicile de ses bénéficiaires, ceux-ci ne trouveront pas de logement adapté à cette limite de loyer et ils se verront obligés de déménager dans une autre commune ou même un autre canton. Dans les services de consultation de Caritas, on voit souvent des personnes contraintes de déménager à cause d’un loyer trop élevé, ne serait-ce que de 50 francs. Les personnes en situation de pauvreté ne sont pas les bienvenues partout ; elles sont parfois évincées de leur commune par une politique active de restriction en matière de loyer modéré.

L’initiative populaire « Davantage de logements abordables » tend à ce qu’au moins 10 % des logements nouvellement construits dans toute la Suisse appartiennent à des maîtres d’ouvrage et organisations d’utilité publique. Une telle prescription peut contribuer à atténuer le problème et permettre aux personnes à faible revenu d’avoir accès à des logements moins chers.

Illustration symbolique, CC