Sujet

La diaconie à l’heure du coronavirus

La pandémie de coronavirus bouleverse notre vie sociale ; pendant le confinement, les personnes ont dû accepter des restrictions massives de leur liberté de mouvement et de leurs activités économiques ; et beaucoup d’entre elles ont perdu la vie en raison du coronavirus.

La vie ecclésiale et paroissiale a été et reste durement frappée par ces restrictions. Les paroisses se sont rapidement mises à chercher et à concrétiser de nouvelles formes pour poursuivre la proclamation, la vie communautaire ainsi que la mission diaconale.

Le portail spécialisé sert de plateforme d’échange sur les projets en lien avec le coronavirus et de réflexion sur l’action diaconale menée durant cette période. Vous trouverez ici les données et informations suivantes :

Enquête « La diaconie à l’heure du coronavirus » :

La Conférence Diaconie Suisse accompagne sous diverses formes l’action diaconale des Églises et des paroisses. Elle tente de se faire une image la plus précise possible de la façon dont la diaconie est vécue au niveau local.

L’action diaconale ayant aussi dû être mise en œuvre dans un contexte totalement différent, il est d’un grand intérêt pour la Conférence Diaconie Suisse de pouvoir suivre et comprendre comment la diaconie, dans ces circonstances, a été vécue au sein des paroisses.

Une enquête menée dans de nombreuses Églises cantonales auprès de 30 diacres et pasteurs.e.s a permis d’obtenir un aperçu de la façon dont les actrices et acteurs de la diaconie ont géré la situation pandémique dans leurs régions respectives.

Les résultats de cette étude sont résumés dans la présentation vidéo ci-dessous (durée : environ 30 minutes).

Recueil d’idées : l’action diaconale à l’heure du coronavirus

En cette période de pandémie, les personnes engagées dans la diaconie ont fait et font preuve d’une grande créativité. Elles se sont efforcées de poursuivre leur mission diaconale et en particulier de trouver de nouvelles voies pour atteindre les gens malgré l’interdiction de contact en vigueur par moments.

La liste d’idées ci-dessous présente un grande variété de projets créatifs – elle vise à proposer des suggestions, et les idées correspondantes peuvent volontiers être reprises.
(Source : Maya Hauri Thoma / service de la diaconie de l’Église réformée de Saint-Gall, secrétariat de Diaconie Suisse).

Actualités et articles du magazine

L’Almanach social 2021 «La pauvreté exclut» est disponible

L’Almanach social 2021 «La pauvreté exclut» est disponible

L’almanach social 2021 de Caritas, intitulé « La pauvreté exclut » est dorénavant disponible (voir ci-dessous). Il présente les conséquences financières de la pandémie de coronavirus pour de très nombreuses personnes. Pour Caritas, il faut impérativement tirer les leçons de la crise du coronavirus et mieux protéger les personnes fragiles de la pauvreté et de l’exclusion. Car l’argent ne doit pas être le paramètre essentiel de l’intégration sociale en Suisse.

Semi-confinement et diaconie : une enquête de Diaconie Suisse

Semi-confinement et diaconie : une enquête de Diaconie Suisse

Diaconie Suisse a mené l’enquête auprès de collaboratrices et collaborateurs socio-diaconaux et les a interrogés sur leurs expériences durant la pandémie de coronavirus. Outre les grandes difficultés que cette crise a entraînées (et entraîne encore), elles et ils ont aussi noté des aspects positifs qu’il faudra maintenant préserver. Les paroisses ont investi énormément d’énergie pour compenser ou remplacer tout ce qui a dû être interrompu par la pandémie ; telle est l’une des conclusions de cette enquête, à laquelle ont participé quelque 30 personnes (pasteur*e*s et collaboratrices et collaborateurs diaconaux) des Églises membres de l’EERS.

Action œcuménique : « Noël quand même, de la lumière quand même »

Action œcuménique : « Noël quand même, de la lumière quand même »

Mgr Felix Gmür, président de la Conférence des évêques suisses, la pasteure Rita Famos, future présidente de l’Église évangélique réformée de Suisse et Harald Rein, évêque de l’Église catholique-chrétienne de la Suisse lancent l’action œcuménique nationale « Noël quand même, lumière quand même, Noël a lieu » pour le temps de l’Avent et des fêtes de Noël 2020.

Triage des malades de Covid-19 : « Le malheur ne doit pas créer l’injustice »

Triage des malades de Covid-19 : « Le malheur ne doit pas créer l’injustice »

En pleine deuxième vague de Covid-19, on entend dire que les ressources hospitalières pourraient – si ce n’est déjà le cas – ne pas suffire pour traiter tous les malades qui en auraient besoin aux soins intensifs. L’Académie suisse des sciences médicales a publié récemment des directives concernant le « triage » des patients. En ce début décembre, c’est le tour de l’Église évangélique réformée de se pencher sur les enjeux éthiques du triage dans une publication « 10 questions – 10 réponses : le malheur ne doit pas créer l’injustice ».

Un appel à l’engagement diaconal lancé depuis Zurich

Un appel à l’engagement diaconal lancé depuis Zurich

Le jour de la Saint-Martin (11 novembre), les Églises zurichoises ont lancé un appel œcuménique pour la diaconie dans la perspective de la période de l’Avent et des fêtes de fin d’année. Le coronavirus a conditionné nos pensées et nos actions pendant des mois, aucun domaine de la vie n’a été épargné. La deuxième vague se révèle plus dramatique que celle du printemps dernier, car c’est seulement maintenant que nous prenons pleinement conscience que cette pandémie nous (pré)occupera longtemps encore. Les Églises catholique romaine, catholique-chrétienne et réformée de la ville de Zurich ont donc décidé de lancer un « Manifeste pour la diaconie ».

C’est ainsi que je veux vivre, c’est ainsi que je veux mourir

C’est ainsi que je veux vivre, c’est ainsi que je veux mourir

La demande pour les directives anticipées a augmenté avec la crise du coronavirus. En ce moment, les personnes âgées ont particulièrement besoin de parler de leurs souhaits. Dans les directives anticipées, il leur est possible d’exprimer leur volonté pour qu’elle soit prise en compte au cas où elles ne seraient plus en mesure de le faire.

Covid19 : près de la moitié des personnes infectées ont continué à travailler

Covid19 : près de la moitié des personnes infectées ont continué à travailler

Travail.Suisse et la Haute École de travail social de Berne ont lancé une enquête sur l’évolution des conditions de travail durant la crise du coronavirus. Pour de nombreux salariées et salariés, la charge de travail et les obligations de prise en charge ont augmenté pendant la période de confinement – sans aucune compensation, même partielle, de leurs employeurs. L’étude montre également que les mesures de prévention ont été soutenues par la plupart dans un esprit de solidarité. Cependant, un nombre considérable de personnes atteintes de Covid-19 n’ont pas été mis en quarantaine ou en auto-isolement.

Application de traçage des contacts et protection des données et de la sphère privée

Application de traçage des contacts et protection des données et de la sphère privée

L’application de traçage corona « Swiss PT » (pour Proximity Tracing) lancée par le Conseil fédéral tient compte des demandes de la société civile en matière de protection de la vie privée et des données, selon Amnesty International, la Société numérique alémanique (Digitale Gesellschaft) et la fondation alémanique pour la protection des consommateurs (Stiftung Konsumentenschutz). Néanmoins, d’importantes questions restent encore sans réponse.

La crise liée à la COVID-19 montre que la garde extrafamiliale des enfants a une importance systémique

La crise liée à la COVID-19 montre que la garde extrafamiliale des enfants a une importance systémique

La crise liée à la pandémie de coronavirus met en évidence à quel point la garde extrafamiliale des enfants fait partie du système, soit d’un service public au sens large. Le syndicat Travail.Suisse souligne qu’un plan suisse devra être élaboré avec les cantons, les partenaires sociaux et les associations spécialisées. À l’avenir, l’offre de l’accueil extrafamilial doit être assurée partout, continuer d’être étendue et l’accès doit être facilité en diminuant massivement la part payée directement par les parents, selon le Syndicat.

Appel de Caritas pour des paiements directs aux personnes en état de pauvreté

Appel de Caritas pour des paiements directs aux personnes en état de pauvreté

Le paquet de soutien du Conseil fédéral pour atténuer les effets de la crise du coronavirus n’atteint pas du tout, ou insuffisamment, les personnes à faible revenu et les personnes en situation de pauvreté. Caritas Suisse invite le Conseil fédéral et le Parlement à prendre en compte la situation très difficile que vivent ces personnes et à adopter un programme de soutien et la mise en place de paiements directs uniques. C’est aussi une manière de leur laisser leur dignité, car qui mieux que la personne concernée sait ce dont elle a le plus urgemment besoin !

Covid-19 : les dispositions relatives aux enterrements ont été assouplies à partir du 27 avril 2020

Covid-19 : les dispositions relatives aux enterrements ont été assouplies à partir du 27 avril 2020

Jusqu’au 26 avril, l’ordonnance 2 sur le coronavirus permettait des inhumations auxquelles seul « le cercle familial restreint » pouvait participer. Le Conseil fédéral a assoupli ces dispositions à partir du lundi 27 avril et l’Office fédéral de la santé publique a publié un concept de protection pour les enterrements.

Covid-19 : le travail des aumôniers change mais devient encore plus existentiel. Aussi en prison!

Covid-19 : le travail des aumôniers change mais devient encore plus existentiel. Aussi en prison!

En Suisse romande, pour éviter l’entrée du coronavirus dans les prisons, les visites aux détenus sont limitées, et parfois même suspendues. Les aumôniers en subissent aussi les conséquences, C’est désormais uniquement derrière la vitre du parloir que les détenus peuvent recevoir des visites de l’extérieur mais, le plus souvent, les échanges ne sont plus qu’épistolaires Tour d’horizon auprès des aumôniers de prison romands, par ProtestInfo.

Covid 19 : les aumôniers militaires «au front»

Covid 19 : les aumôniers militaires «au front»

Depuis plusieurs semaines, les recrues sont confinées dans les casernes et les soldats d’hôpital et sanitaires déployés sur le territoire suisse en renfort. Entre anxiété et fierté de servir, les militaires trouvent une oreille attentive auprès des aumôniers de l’armée. Comment gèrent-ils la situation ? Témoignages recueillis par ProtestInfo

« On ne saura que rétrospectivement si nous étions bien préparés »

« On ne saura que rétrospectivement si nous étions bien préparés »

Interview de la doctoresse Sandra Eckstein, qui dirige le service de soins palliatifs de l’Hôpital universitaire de Bâle. Elle est également membre du centre pour les tumeurs. Madame Eckstein répond à des questions sur les soins palliatifs dans le contexte de la pandémie actuelle de coronavirus.

Coronavirus : l’EPER lance programme d’aide d’urgence pour les personnes en Suisse et à l’étranger

Coronavirus : l’EPER lance programme d’aide d’urgence pour les personnes en Suisse et à l’étranger

En collaboration avec le canton de Vaud et l’Université de Lausanne, l’EPER lance CoronaNEWS, une série de vidéos hebdomadaires en différentes langues. Initialement en anglais, arabe, espagnol et tigrinya, ces clips informent les personnes migrantes sur les décisions et les mesures prises par les autorités fédérales en lien avec la pandémie de coronavirus. D’autres projets sont également en cours de préparation.

« Table couvre-toi » interrompt ses livraisons

« Table couvre-toi » interrompt ses livraisons

L’épidémie de coronavirus force les centres de distribution de « Table couvre-toi » à interrompre leurs distribution de vivres. Cela rend la situation des personnes fragilisées qui bénéficiaient de ces distributions encore plus précaire. Les cartes de bénéficiaires de « Table couvre-toi » sont valables dans les épiceries de Caritas qui restent ouvertes pour l’instant.