Actualités

L’aumônerie de l’Armée s’ouvre aux Églises évangéliques

Nov 9, 2020 | Actualités, Aumôneries

Après un an et demi de discussions entre l’Armée suisse et les représentants des Églises et des communautés religieuses reconnaissant l’aumônerie de l’Armée dans son orientation actuelle, l’organisation faîtière Freikirchen.ch (VFG) et le Réseau évangélique suisse (RES) ont signé le 2 novembre dernier un partenariat avec l’aumônerie de l’Armée. Les Églises évangéliques pourront désormais déléguer des spécialistes formés pour le service œcuménique d’aumônerie militaire. Les aumôniers militaires sont particulièrement demandés lorsque les soldats se trouvent dans des situations difficiles.

« L’Armée suisse a fait le premier pas pour offrir un accompagnement spirituel à tous. Le jour est historique : il n’y a jamais eu de réunion comme celle-ci dans l’histoire suisse », a déclaré Stefan Junger, chef de l’aumônerie militaire. Selon l’Armée suisse, les entretiens entre le commandant de corps Thomas Stüssli, chef de l’armée, et Stefan Junger, chef de l’aumônerie, et les représentants des Églises et des communautés religieuses ont porté sur l’ouverture de l’aumônerie militaire aux besoins d’une société qui se pluralise de plus en plus. L’armée de milice reflète en effet la société suisse et peut-être qu’un jour, d’autres communautés religieuses entreront dans le partenariat. Les communautés religieuses doivent être organisées, c’est la condition sine qua non. Actuellement, l’Armée a des accords avec les représentants des Églises catholique romaine, catholique chrétienne et réformée et, depuis aujourd’hui, avec les Églises évangéliques libres.

La joie des milieux évangéliques
« Nous sommes ravis de nous associer à l’aumônerie de l’armée suisse. C’est un service important pour nous au profit de la société », déclare Peter Schneeberger, président de Freikirchen.ch, association faîtière alémanique des Églises libres et des communautés évangéliques. Jean-Luc Ziehli, président du Réseau évangélique romand ajout : « La confiance mutuelle et le besoin de jeunes rendent cela possible. Nous effectuerons notre service œcuménique de manière responsable ».

La pastorale dans l’armée suisse
L’aumônerie de l’armée a besoin de 170 collaborateurs. Tous les deux ans, 30 à 40 nouveaux aumôniers doivent y être intégrés. Sept des 36 personnes intégrées le 2 novembre 2020 sont issues d’Églises libres. Les nouveaux aumôniers doivent avoir au moins une formation militaire de base ou être prêts à la faire. Ils doivent suivre une formation technique de trois semaines en aumônerie militaire. L’Armée compte actuellement 170 aumôniers. Les aumôniers participent à la vie des membres de l’armée. Ils les soutiennent dans les beaux moments mais aussi dans les moments difficiles. Ils prennent chaque personne au sérieux, quelle que soit sa foi ou sa vision du monde. Les soldats peuvent s’adresser directement à eux avec leurs questions. Chaque unité dispose d’un aumônier. Leur travail est très apprécié, même si aujourd’hui, seule une minorité de soldats a un engagement ecclésial dans la vie civile.