Actualités

Le semi-confinement augmente le risque d’addiction

Fév 15, 2021 | Actualités, Corona, Santé, accès aux soins

Les mesures prises pour lutter contre la pandémie de coronavirus ont, parmi toutes les conséquences négatives déjà connues, un impact sur le risque d’addiction. De nombreuses personnes ont été et sont encore exposées à un stress et à des traumatismes aussi inhabituels qu’extrêmes. À court terme, certaines se tournent vers l’alcool, les drogues ou les médicaments pour fuir les soucis et le stress. Ainsi, avec la crise sanitaire qui se prolonge, de nouveaux groupes vulnérables apparaissent, dont les personnes exposées à un risque accru d’infection au virus, personnel de santé, des transports publics ou de la vente, par exemple. Les personnes qui avaient déjà du mal à garder le contrôle de leur consommation de substances psychotropes, de jeux d’argent ou de leurs activités en ligne avant la pandémie sont particulièrement vulnérables.

Marché des drogues adaptatif
Selon Addiction Suisse, le marché des drogues s’est rapidement adapté à la nouvelle situation. À l’exception de certaines pénuries régionales pour le cannabis, l’offre et la demande sont pratiquement restées stables pendant le semi-confinement national du printemps 2020. L’ouverture du marché des jeux en ligne a pratiquement coïncidé avec le début de la crise sanitaire. Avec le semi-confinement, ces offres ont connu une croissance qui n’aurait certainement pas atteint pareille ampleur sans la pandémie. Plus de 3% de la population est concernée par le jeu excessif.

Parallèlement, la publicité pour les plateformes de jeux en ligne a massivement augmenté, avec un marketing parfois agressif. Les loteries ont elles aussi cherché à attirer une (nouvelle) clientèle. Enfin, les répercussions de la pandémie sur la consommation de médicaments ne sont pas claires, car les données manquent.

Demander de l’aide le plus vite possible
Addiction Suisse exhorte les personnes en difficulté, mais aussi leurs proches et leurs employeurs à faire appel à une aide professionnelle dès que possible. Si une telle démarche dénote un certain courage, elle est fondamentale pour limiter les conséquences négatives à long terme.

«Social Media Addiction»
by Mike Licht (CC BY 2.0)

Image symbolique