Actualités

Les cas de maltraitance envers les personnes âgées ont doublé

4 octobre 2021 | Actualités, Protection contre la violence

Un demi-million de personnes âgées sont victimes de maltraitance et d’abus chaque année, et la tendance est à la hausse. Pro Senectute Suisse attire l’attention sur ce problème, auquel la politique n’accorde pas encore assez d’attention.

Ces dix dernières années, le nombre de cas signalés de maltraitance et d’abus envers les personnes âgées a doublé en Suisse, a relevé Pro Senectute Suisse à l’occasion du ler octobre, Journée des personnes âgées.

Par peur ou par honte, seule une fraction des victimes dénonce ces délits aux autorités. On peut en conclure que près d’une personne retraitée sur trois en Suisse a été victime une fois dans sa vie de maltraitance et d’abus sous une forme ou une autre, note le communiqué.

Le Conseil fédéral a pour la première fois mentionné dans un rapport les facteurs qui favorisent le risque de maltraitance et d’abus envers les personnes âgées. Ceux-ci comprennent l’isolement social, des moyens financiers modestes, un mauvais état de santé ainsi que la surcharge des proches ou des professionnels assurant l’accompagnement et les soins.

Pourtant, relève le communiqué, le gouvernement n’a pas considéré comme urgente une intervention importante pour le développement d’un programme d’impulsion sur la prévention de la violence envers les personnes âgées. Or, c’est un fait qu’en particulier les offres d’accompagnement et de soutien peuvent jouer un rôle-clé dans la prévention, car elles participent de façon décisive à la détection précoce.

À la différence des soins, les prestations d’accompagnement ne sont pas prises en charge par l’assurance de base de la caisse-maladie. Il est donc crucial que les personnes aux ressources limitées aient accès à des offres d’accompagnement et de soutien au quotidien, conclut le communiqué.